L’exercice du mois : à bas la perfection !!!

L’exercice du mois : à bas la perfection !!!

Cet exercice est un exutoire formidable… je l’adore !
Pourquoi ? Parce que l’on se refuse souvent le droit à la créativité par crainte du résultat.
« Je ne sais pas faire », « Je ne suis pas douée » « Le résultat sera super moche » …
Et le plaisir alors ? Le simple plaisir de faire, de passer un bon moment ne suffit-il pas en soi ?
Je pense que si !

L’objectif
Faire n’importe quoi, pourvu que vous le jugiez moche

Le timing 
20 minutes … ou plus !

Le matériel

  • Des vieux magazines que vous trouvez très laids (les publicités de votre supermarché par exemple, …)
  • Des feutres, crayons, surligneurs, peintures,… dont les couleurs vous donnent des frissons d’effroi
  • Une feuille A4 ou A3 selon votre inspiration … si la feuille est tachée, déchirée, chiffonnée c’est encore mieux … Vous pouvez même récupérer une vieille feuille au fond de votre corbeille à papier
  • Du scotch, de la colle

A l’action !

  • Prenez votre feuille A4 (ou A3) et commencez par gribouillier avec des couleurs que vous n’aimez pas du tout. Faites des associations de couleurs qui vous donnent mal aux yeux.
  • Dès que vous remarquez un élément qui vous semblent « beau » ou « harmonieux », tâchez, déchirez, recouvrez d’une autre couleur, … N’hésitez pas à faire « baver » vos couleurs.
  • Puis, prenez quelques minutes pour feuilletez vos vieux magazines et déchirez toutes les images et tous les mots qui ne vous plaisent pas du tout. L’usage de ciseaux est strictement interdit ! Scotchez ou collez ces éléments. Vous pouvez également écrire à la main, de la façon la plus brouillonne possible les mots que vous n’aimez pas du tout (pour ma part, le mot « concupiscence » me fait grimacer !)
  • Partez à la recherche de tous les éléments « moches » que vous pourriez intégrer à votre création : trombones décatis, sachets de thé usagé pour former des tâches, poussières dans un coin caché, terre collée sous les chaussures, …
  • Observez maintenant votre œuvre. Je suis certaine que vous pouvez encore l’enlaidir… Alors, allez-y !
  • Une fois parfaitement satisfait du résultat, savourez l’effet euphorisant de votre création…

Je vous conseille de garder cette œuvre précieuse dans vos tiroirs. Lorsque vous trouvez que vous n’êtes pas assez efficace, doué, savant, performant, jetez un œil à votre ode à l’imperfection… Et pourquoi pas, refaites l’exercice rapidement, simplement avec votre stylo…

Qu’avez-vous pensé de cet exercice ? N’hésitez pas à commenter et à m’envoyer vos créations !!

 

 

L’exercice du mois : des autoportraits pour recréer les petits plaisirs des vacances  !

L’exercice du mois : des autoportraits pour recréer les petits plaisirs des vacances !

L’objectif
S’accorder quelques parenthèses enchantées pour retrouver l’esprit vacance.

Le timing
3 étapes – 30 minutes + 45 minutes + 30 minutes

Le matériel
1 appareil photo ou un smartphone
1 règle (pour celles et ceux aimant la géométrie)
Des feuilles blanches
Des stylos de couleur
1 imprimante

Et… un-e ami-e qui jouera au photographe !
Si vous êtes équipé d’un trépied, vous pouvez vous essayer aux autoportraits.

A l’action !

Etape 1 – le story board – 20 minutes environ

  • Munissez vous d’une feuille blanche et divisez la en 4-6 ou 8 cases égales
  • Fermez les yeux et souvenez vous des bons moments que vous avez passé durant les vacances. Quels ont été les plaisirs simples, rapides (10 à 15 minutes) et peu coûteux qui vous ont réjoui ? Quels petits plaisirs pourriez-vous reproduire dans votre quotidien ?
  • Notez chacune de vos idées en bas d’une case
  • Une fois vos cases légendées, quels petits plaisirs pouvez-vous reproduire tels quels dans votre quotidien et lesquels nécessitent des petits aménagements ?

Ex : faire une promenade en forêt
Adaptation au quotidien : aller au parc à côté de votre lieu de travail à la pause déjeuner / faire une balade de 15 minutes avant de rentrer chez vous / …

  • Imaginez maintenant 1 mise en scène pour chacune de vos cases. Le but est de faire des autoportraits avec un accessoire représentant votre petit plaisir. Notez dans vos cases (ou dessinez) les mises en scène que vous souhaitez réaliser

Ex : faire une promenade en forêt
Mise en scène : vous respirez les feuilles de votre yucca comme si vous preniez un grand bol d’oxygène

Etape 2 – le shooting – 30 minutes environ avec votre ami-e photographe ou votre trépied !

  • Trouvez un mur uni devant lequel réaliser vos selfies

Petites astuces : ne vous collez pas au mur pour réaliser vos photos et choisissez une couleur de tenue qui contraste avec la couleur du mur

  • Rassemblez tous vos accessoires
  • Faites un autoportrait par case
  • C’est le moment de vous amuser et de ne pas vous prendre trop au sérieux ! Jouez la comédie, exacerbez vos émotions et vos gestes … tout est permis.

Etape 3 – la maquette – 30 minutes environ

  • Imprimez vos photos et créez votre composition en reprenant le modèle de l’étape 1. Les photos carrées sont idéales pour cet exercice.
  • Vous pouvez créer votre maquette sur votre ordinateur ou à l’ancienne, avec colle et ciseaux. Faites ce qui vous amuse le plus !
  • Légendez vos photos et affichez votre création sous vos yeux. Vous pouvez également la ranger dans votre agenda, toujours à portée de main et de vue !

En période de doute, de fatigue, de coup de blues, ou simplement en guise de petit défi personnel, vous pouvez piocher dans ces selfies plaisir pour vous accorder un peu de bon temps !

Cet exercice est aussi très inspirant pour planifier un objectif professionnel ou personnel. Vous illustrez alors chaque étape d’un projet par une photo… ou la récompense qui vous attend lorsque vous aurez réalisé une étape.

Qu’avez-vous pensez de cet exercice ?

Rendez-vous le mois prochain et à bientôt !

Et pour vous, la créativité c’est quoi ?

Et pour vous, la créativité c’est quoi ?

Anne Robert est danseuse et thérapeute et propose notamment des cours de danse intuitive dans la Vallée du Grésivaudan. Depuis plusieurs années maintenant, je profite de son enseignement.

Quelle est ta définition de la créativité ? 

Pour moi, la créativité, c’est se sentir inspiré pour créer quelque chose qui émerge spontanément dans son esprit ou dans son corps. C’est se laisser plonger dans un espace où tout est permis. Où un bout de chiffon devient une étoile filante. Où une musique inspire un mouvement. Etre créatif, c’est jouer avec tous les matériaux à tout moment.

Comment intègres-tu la créativité dans ta vie ? 

La créativité est présente chez moi depuis l’enfance. D’ailleurs je pense que tous les enfants naissent créatifs. Il suffit de prendre un crayon et de dessiner, de souffler sur les feuilles d’un arbre pour qu’elles s’envolent, de mélanger un oeuf et de la farine pour faire un gâteau, d’associer les couleurs quand on s’habille… Chez moi, la créativité est une envie irrépressible qui vient de l’intérieur, une nécessité de fabriquer quelque chose de tangible.

As-tu des conseils très faciles à donner pour mettre de la créativité dans son quotidien ? 

Lorsque l’on est étudiant ou très préoccupé par son travail, je pense que la créativité est indispensable pour déconnecter. Il faut s’accorder des pauses en éveillant sa curiosité et en étant ouvert à tout, sans jugement. Retirons de notre esprit les « je ne sais pas faire » ou « ce sera raté de toute façon ». Il n’est pas nécessaire d’exposer sa créativité. On peut choisir de la garder rien que pour soi ! Je pense qu’il ne faut surtout pas réfléchir et libérer complètement son esprit. Retrouver sa part d’enfance. Observer les enfants : ils ne se posent pas mille questions et tout les inspire ! Quelques exemples faciles me viennent en tête :

  • Manipuler un bout de tissu, le toucher, le nouer, le déchirer, …
  • Pétrir de la terre glaise, de la pâte à pain, de la pâte à modeler
  • Découper des petits bouts de papier et les assembler ensuite
  • Faire une soupe aux cailloux, ou aux fleurs
  • Prendre 3 ingrédients au hasard dans sa cuisine et en tirer une recette
  • Mettre de la musique et danser
  • Souffler sur une vitre et dessiner un coeur ou une étoile

Anne Robert – www.annerobert.fr

Rendez-vous pour l’exercice du mois dans quelques jours !

L’exercice du mois :  Visualiser sa créativité

L’exercice du mois : Visualiser sa créativité

L’objectif
Mettre des images sur votre créativité. Cela vous permettra de prendre conscience des éléments qui vous inspirent. En cas de blocage face à une problématique, vous pourrez regarder votre collage et peut être trouver des solutions …

Le timing
1 bonne heure.
Il est important de respecter les temps de chaque étape. Si elles durent trop longtemps, vous vous épuisez et perdez en spontanéité. Si elles sont trop courtes, vous risquez d’avoir peur de ne pas finir à temps …

Le matériel
Une grande pile de vieux magazines (une bonne dizaine, idéalement des titres que vous lisez et appréciez. La diversité est recommandée)
Une feuille A3, ou 2 ou 3 à coller ensemble : n’ayez pas peur de voir en grand !
Un tube de colle
Une paire de ciseaux bien aiguisée
Un rouleau de papier adhésif
Éventuellement des feutres de couleurs, des gommettes, …

A l’action !

Prenez le temps de vous installez, au calme, loin de toute source de dispersion. Vous pouvez mettre une petite musique d’ambiance. Rassemblez tout le matériel dont vous avez besoin.
Ecrivez sur une feuille votre intention pour l’exercice : visualiser ma créativité. Et placez cette feuille devant vous.
Durant une vingtaine de minutes (vous pouvez mettre un petit chrono), feuilletez tous les magazines que vous avez devant vous et arrachez toutes les pages qui vous inspirent, sans réfléchir. Faites cela spontanément, sans chercher une image ou un mot en particulier. Ne soyez pas trop soigneux : déchirez simplement les pages.
Dégagez maintenant une belle place devant vous et rangez les magazines dans un coin. Découpez les images et mots que vous avez sélectionnés. Supprimez ceux qui ne vous plaisent plus.
Etalez devant vous toutes ces images. Durant une vingtaine de minutes, agencez les images entre elles, sans les coller. Vous pouvez en retirer, en raboter quelques unes, les déchirer, les superposer, les redécouper en forme de triangle ou de serpent …
Une fois que vous êtes satisfait de votre composition, regardez la place qu’elles occupent et créez un support approprié avec des feuilles A3 que vous stockerez entre elles.
Collez vos images telles que vous les avez positionnées sur votre table
Regardez votre travail … êtes-vous satisfait ? Il manque peut-être quelque chose : un aplat de couleur ? Un mot ? Une forme ? Le symbole de quelque chose de très important pour vous ? Dans les espaces blancs qu’ils restent entre vos images, vous pouvez ajouter ces éléments manquants. Dessinez, écrivez, coloriez, …
Votre collage est terminé. Prenez le temps de positionner sur un mur, avec du papier adhésif, de la pâte collante, des punaises …
Reculez vous … et admirez !

Gardez précieusement ce collage. Vous pouvez, comme je l’ai fait, l’afficher en face de votre poste de travail. Ou plus simplement le ressortir lorsque vous avez besoin d’une dose d’inspiration.

Qu’avez-vous pensez de cet exercice ?

La prochaine fois, j’irais à la rencontre d’Anne Robert, professeur de danse intuitive qui place la créativité du corps au cœur de sa pratique.

A bientôt !

« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse » Albert Einstein

« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse » Albert Einstein

Je me suis longtemps imaginée que l’intelligence s’apparentait à la figure du bon élève : étudier longuement la tête penchée sur un livre ou un écran, des récitations parfaitement apprises, des exercices de mathématiques résolus en quelques minutes…
Et puis, j’ai découvert cette citation très inspirante, de l’un des plus grands génies du 20ème siècle !
La créativité était aussi une forme d’intelligence ! Si Albert Einstein le dit … je ne peux pas avoir de doutes.

La créativité et moi
Comme tous les enfants, j’ai exploré ma créativité entre 0 et 10 ans : mon imagination était débordante, je vivais des histoires fabuleuses et je fabriquais des trésors tous les jours : dans les champs, dans ma chambre, au fond de mon lit….
Et puis, j’ai oublié. A l’adolescence, j’ai cherché à ressembler à un modèle, à copier ce qui me semblait « bien ».
A 17 ans, j’ai eu la chance de suivre des cours de théâtre animé par deux comédiens passionnés. Ils m’ont appris à vivre intensément mes émotions et à les montrer. Tout était permis pendant les cours de théâtre et il n’y avait qu’une seule règle : être sincère. J’ai exploré ma créativité sous la forme expressive, avec mon corps et avec ma voix… Et puis, j’ai de nouveau oublié.
Il y a quelques années, j’ai eu la chance de suivre une formation de 2 jours sur les outils créatifs. Apprendre en s’amusant, voilà qui ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps !
J’ai compris lors de cette formation que lorsque l’on semble bloqué sur une problématique, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, il suffit quelques fois de regarder sous un autre angle, comme en photographie ! S’éloigner pour prendre du recul et tenter de nouvelles approches de résolution, cela semble si évident…
Et j’ai acquis une certitude : tout le monde est créatif ! Durant les ateliers que j’anime, chacun s’empare à sa façon des exercices proposés … il y a autant de réponses que de participants.
Que l’on soit artiste, ingénieur, pâtissier, bricoleur du dimanche, nous faisons tous appel à notre créativité à un moment donné de votre vie.

Quelques ingrédients pour réveiller sa créativité son quotidien professionnel

Prenez 10 minutes et fermez les yeux. Souvenez-vous de votre enfance … qu’aimiez-vous faire ? A quoi jouiez-vous ? Qu’est-ce qui vous faisiez rire ? Ecrivez rapidement les idées et mots qui vous sont venus. Et aujourd’hui à l’âge adulte : qu’est-ce qui vous réjouis ? Que trouvez-vous beau, inspirant, ingénieux ?
Parmi toutes ces choses que vous aimiez enfant et que vous trouvez inspirantes aujourd’hui, lesquelles pourraient être symbolisées par un objet ? un dessin ? une citation ?
A l’heure du déjeuner, partez faire le tour des boutiques. Idéalement, un magasin de jouets et une papeterie. Trouvez pour quelques euros 3 ou 4 petites choses que vous pourriez exposer sur votre lieu de travail, bien en vue, devant votre ordinateur par exemple.
En cas panne d’inspiration, prenez le temps d’observer ses objets, de lire les citations, de les manipuler…

Mes ingrédients

Des feutres et des feuilles de toutes les couleurs, à mines fines et épaisses et avec des paillettes
Des feuilles de toutes les couleurs
Pour écrire la liste des choses à faire, les rendez-vous dans son agenda, prendre simplement des notes, quoi de mieux que les couleurs pour réveiller ses yeux !

Un collage d’images qui représentent mon métier de rêve
Grâce à ce collage, je visualise chaque jour l’idéal professionnel que je me suis fixé. Rien de tel pour se donner du courage car on a la tête dans le guidon ou que l’on est en perte de motivation.

Et vous, avez-vous un petit coin créatif dans votre bureau ?

La prochaine fois, je vous présenterai un exercice : visualiser sa créativité.

A bientôt !