Le livre inspirant

Le livre inspirant

Le nouveau journal créatif d’Anne-Marie Jobin

S’il y a bien un ouvrage de référence sur la créativité, c’est bien celui-là ! J’ai découvert ce livre par hasard il y a quelques années et ce fut un coup de foudre immédiat.

Le principe : partir à la découverte de soi grâce à une série d’exercices créatifs composée de collages, écritures, dessins et parfois exercices plus physiques ! Il m’a fallu plus d’un an pour achever l’ensemble des propositions d’Anne-Marie Jobin. Et oui, la créativité nécessite de la persévérance !

J’ai réalisé durant cette année (en 2016) un beau voyage introspectif. J’ai compris quelles sont mes valeurs, j’ai défini un univers graphique qui me ressemble. Et surtout, à chaque étape, je me suis beaucoup amusée. Car j’ai redécouvert les joies de mon enfance : choisir des couleurs, des images, découper, coller, … juste le plaisir de faire, sans objectif particulier, sans stress de résultat ou d’efficacité. Et j’ai réalisé qu’il m’était indispensable de prendre du temps rien que pour moi.

Mettre de la créativité dans son quotidien

Une fois le livre terminé, je me suis sentie un peu désœuvrée. Mais je ne suis vite rendue compte que chaque exercice pouvait être transformé ou réutilisé avec une intention particulière. J’ai pioché, au grès de mes envies ou de mes interrogations, une idée, une proposition, pour m’aider à prendre du recul et à voir les choses sous un autre angle.

Créativité et communication

Et d’un coup, une révélation ! Ne pourrais-je pas nourrir ma pratique professionnelle de ces outils créatifs ? Evidemment ! Comment amener celles et ceux qui se posent des questions sur leur communication à réfléchir autrement tout en s’amusant ? En mettant en place un processus de réflexion grâce à ces outils !

J’ai donc testé mon idée et créer un parcours autour de l’identité professionnelle. Le principe est très simple. Aborder toutes les questions que les entrepreneurs se posent sur leur communication en proposant des exercices créatifs.

Et vous, quelles astuces créatives avez-vous testées ? 

 

Papetières, Papetiers

Papetières, Papetiers

Des rencontres qui m’ont touchée

L’idée d’une série de portraits d’anciens salariés des Papeteries de Lancey, dans la Vallée du Grésivaudan, m’est venue il y a déjà 5 ans. En 2013, dans le cadre d’une reprise d’étude, j’ai rédigé un mémoire sur la requalification de cette usine. J’ai, à cette occasion, rencontré beaucoup d’anciens ouvriers et cadres qui m’ont tous parlée avec émotion de leur vie aux Papeteries. Cette usine, en friches depuis 2008, était, selon moi une sorte de centre de gravité de leur vie et de la commune. L’urbanisme, le développement économique, des infrastructures culturelles du territoire … ont souvent été impulsés par cette entreprise. Mais surtout, Les Papet’ ont eu une influence considérable sur les personnes qui y ont travaillé.
J’avais envie de rendre hommage à celles et ceux qui s’y sont investis, de transmettre l’image des femmes et des hommes, plutôt que celle des bâtiments.
es bâtiments n’existeront bientôt plus. Ils vont laisser place à une nouvelle histoire. Mais celles et ceux qui ont travaillé aux Papeteries sont encore là. Celles et ceux qui ont été licenciés en 2008 ont retrouvé du travail, celles et ceux en retraite sont très actifs…

Un grand merci …

Je tenais à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette série :

  • Les papetières et papetiers qui sont venus se faire photographier : Franck Cermeno, Albert Centa, Roger Di-Noto, Dany Dury, Jean-Paul Flammier, Denis Foroni, Dora Lorenzo, Séverine Maccatrozzo, Robert Revol
  • Et avec une affection plus particulière Robert Coquet, toujours présent et bienveillant.
  • Frédérique Virieux, responsable du musée de la Houille blanche pour sa disponibilité.
  • Jacqueline Hollard, Jacques Roinat, Martine Jung et Nathalie Gourgue, tous investis pour une programme métissé et vivante à l’Espace Aragon.

L’exercice du mois : à bas la perfection !!!

L’exercice du mois : à bas la perfection !!!

Cet exercice est un exutoire formidable… je l’adore !
Pourquoi ? Parce que l’on se refuse souvent le droit à la créativité par crainte du résultat.
« Je ne sais pas faire », « Je ne suis pas douée » « Le résultat sera super moche » …
Et le plaisir alors ? Le simple plaisir de faire, de passer un bon moment ne suffit-il pas en soi ?
Je pense que si !

L’objectif
Faire n’importe quoi, pourvu que vous le jugiez moche

Le timing 
20 minutes … ou plus !

Le matériel

  • Des vieux magazines que vous trouvez très laids (les publicités de votre supermarché par exemple, …)
  • Des feutres, crayons, surligneurs, peintures,… dont les couleurs vous donnent des frissons d’effroi
  • Une feuille A4 ou A3 selon votre inspiration … si la feuille est tachée, déchirée, chiffonnée c’est encore mieux … Vous pouvez même récupérer une vieille feuille au fond de votre corbeille à papier
  • Du scotch, de la colle

A l’action !

  • Prenez votre feuille A4 (ou A3) et commencez par gribouillier avec des couleurs que vous n’aimez pas du tout. Faites des associations de couleurs qui vous donnent mal aux yeux.
  • Dès que vous remarquez un élément qui vous semblent « beau » ou « harmonieux », tâchez, déchirez, recouvrez d’une autre couleur, … N’hésitez pas à faire « baver » vos couleurs.
  • Puis, prenez quelques minutes pour feuilletez vos vieux magazines et déchirez toutes les images et tous les mots qui ne vous plaisent pas du tout. L’usage de ciseaux est strictement interdit ! Scotchez ou collez ces éléments. Vous pouvez également écrire à la main, de la façon la plus brouillonne possible les mots que vous n’aimez pas du tout (pour ma part, le mot « concupiscence » me fait grimacer !)
  • Partez à la recherche de tous les éléments « moches » que vous pourriez intégrer à votre création : trombones décatis, sachets de thé usagé pour former des tâches, poussières dans un coin caché, terre collée sous les chaussures, …
  • Observez maintenant votre œuvre. Je suis certaine que vous pouvez encore l’enlaidir… Alors, allez-y !
  • Une fois parfaitement satisfait du résultat, savourez l’effet euphorisant de votre création…

Je vous conseille de garder cette œuvre précieuse dans vos tiroirs. Lorsque vous trouvez que vous n’êtes pas assez efficace, doué, savant, performant, jetez un œil à votre ode à l’imperfection… Et pourquoi pas, refaites l’exercice rapidement, simplement avec votre stylo…

Qu’avez-vous pensé de cet exercice ? N’hésitez pas à commenter et à m’envoyer vos créations !!

 

 

L’exercice du mois : des autoportraits pour recréer les petits plaisirs des vacances  !

L’exercice du mois : des autoportraits pour recréer les petits plaisirs des vacances !

L’objectif
S’accorder quelques parenthèses enchantées pour retrouver l’esprit vacance.

Le timing
3 étapes – 30 minutes + 45 minutes + 30 minutes

Le matériel
1 appareil photo ou un smartphone
1 règle (pour celles et ceux aimant la géométrie)
Des feuilles blanches
Des stylos de couleur
1 imprimante

Et… un-e ami-e qui jouera au photographe !
Si vous êtes équipé d’un trépied, vous pouvez vous essayer aux autoportraits.

A l’action !

Etape 1 – le story board – 20 minutes environ

  • Munissez vous d’une feuille blanche et divisez la en 4-6 ou 8 cases égales
  • Fermez les yeux et souvenez vous des bons moments que vous avez passé durant les vacances. Quels ont été les plaisirs simples, rapides (10 à 15 minutes) et peu coûteux qui vous ont réjoui ? Quels petits plaisirs pourriez-vous reproduire dans votre quotidien ?
  • Notez chacune de vos idées en bas d’une case
  • Une fois vos cases légendées, quels petits plaisirs pouvez-vous reproduire tels quels dans votre quotidien et lesquels nécessitent des petits aménagements ?

Ex : faire une promenade en forêt
Adaptation au quotidien : aller au parc à côté de votre lieu de travail à la pause déjeuner / faire une balade de 15 minutes avant de rentrer chez vous / …

  • Imaginez maintenant 1 mise en scène pour chacune de vos cases. Le but est de faire des autoportraits avec un accessoire représentant votre petit plaisir. Notez dans vos cases (ou dessinez) les mises en scène que vous souhaitez réaliser

Ex : faire une promenade en forêt
Mise en scène : vous respirez les feuilles de votre yucca comme si vous preniez un grand bol d’oxygène

Etape 2 – le shooting – 30 minutes environ avec votre ami-e photographe ou votre trépied !

  • Trouvez un mur uni devant lequel réaliser vos selfies

Petites astuces : ne vous collez pas au mur pour réaliser vos photos et choisissez une couleur de tenue qui contraste avec la couleur du mur

  • Rassemblez tous vos accessoires
  • Faites un autoportrait par case
  • C’est le moment de vous amuser et de ne pas vous prendre trop au sérieux ! Jouez la comédie, exacerbez vos émotions et vos gestes … tout est permis.

Etape 3 – la maquette – 30 minutes environ

  • Imprimez vos photos et créez votre composition en reprenant le modèle de l’étape 1. Les photos carrées sont idéales pour cet exercice.
  • Vous pouvez créer votre maquette sur votre ordinateur ou à l’ancienne, avec colle et ciseaux. Faites ce qui vous amuse le plus !
  • Légendez vos photos et affichez votre création sous vos yeux. Vous pouvez également la ranger dans votre agenda, toujours à portée de main et de vue !

En période de doute, de fatigue, de coup de blues, ou simplement en guise de petit défi personnel, vous pouvez piocher dans ces selfies plaisir pour vous accorder un peu de bon temps !

Cet exercice est aussi très inspirant pour planifier un objectif professionnel ou personnel. Vous illustrez alors chaque étape d’un projet par une photo… ou la récompense qui vous attend lorsque vous aurez réalisé une étape.

Qu’avez-vous pensez de cet exercice ?

Rendez-vous le mois prochain et à bientôt !

Et pour vous, la créativité c’est quoi ?

Et pour vous, la créativité c’est quoi ?

Anne Robert est danseuse et thérapeute et propose notamment des cours de danse intuitive dans la Vallée du Grésivaudan. Depuis plusieurs années maintenant, je profite de son enseignement.

Quelle est ta définition de la créativité ? 

Pour moi, la créativité, c’est se sentir inspiré pour créer quelque chose qui émerge spontanément dans son esprit ou dans son corps. C’est se laisser plonger dans un espace où tout est permis. Où un bout de chiffon devient une étoile filante. Où une musique inspire un mouvement. Etre créatif, c’est jouer avec tous les matériaux à tout moment.

Comment intègres-tu la créativité dans ta vie ? 

La créativité est présente chez moi depuis l’enfance. D’ailleurs je pense que tous les enfants naissent créatifs. Il suffit de prendre un crayon et de dessiner, de souffler sur les feuilles d’un arbre pour qu’elles s’envolent, de mélanger un oeuf et de la farine pour faire un gâteau, d’associer les couleurs quand on s’habille… Chez moi, la créativité est une envie irrépressible qui vient de l’intérieur, une nécessité de fabriquer quelque chose de tangible.

As-tu des conseils très faciles à donner pour mettre de la créativité dans son quotidien ? 

Lorsque l’on est étudiant ou très préoccupé par son travail, je pense que la créativité est indispensable pour déconnecter. Il faut s’accorder des pauses en éveillant sa curiosité et en étant ouvert à tout, sans jugement. Retirons de notre esprit les « je ne sais pas faire » ou « ce sera raté de toute façon ». Il n’est pas nécessaire d’exposer sa créativité. On peut choisir de la garder rien que pour soi ! Je pense qu’il ne faut surtout pas réfléchir et libérer complètement son esprit. Retrouver sa part d’enfance. Observer les enfants : ils ne se posent pas mille questions et tout les inspire ! Quelques exemples faciles me viennent en tête :

  • Manipuler un bout de tissu, le toucher, le nouer, le déchirer, …
  • Pétrir de la terre glaise, de la pâte à pain, de la pâte à modeler
  • Découper des petits bouts de papier et les assembler ensuite
  • Faire une soupe aux cailloux, ou aux fleurs
  • Prendre 3 ingrédients au hasard dans sa cuisine et en tirer une recette
  • Mettre de la musique et danser
  • Souffler sur une vitre et dessiner un coeur ou une étoile

Anne Robert – www.annerobert.fr

Rendez-vous pour l’exercice du mois dans quelques jours !