L’exercice de l’été : 5 minutes pour être créative !

L’exercice de l’été : 5 minutes pour être créative !

Ah l’été !! Le soleil, les mini jupes, les mojitos… Le temps qui s’étire, les siestes à l’ombre des grands arbres, la douceur de vivre…
Et le moment propice pour explorer sa créativité !
Mettre de la créativité dans son quotidien peut relever du challenge. Alors, nous trouvons toutes des excuses …
Pas le temps. Pas de matériel. Pas créative. Pas utile.

Pas le temps ? Je vous propose de consacrer 5 petites minutes par jour à votre créativité. 5 minutes pendant les vacances, est-ce impossible ?

Pas de matériel ? Vous avez bien un vieux bloc de papier quelque part ? Des feuilles de brouillon ? Les crayons de vos enfants ? Un stylo ? Alors vous avez tout ce qu’il vous faut !

Pas créative ? Étiez-vous une enfant sans idée ? N’avez-vous jamais créé des univers avec trois bouts de ficelles ? Fait une super recette à base de fleurs et de terre ? Fait des colliers de nouilles ou des dessous de plat en pinces à linge ? Alors, vous êtes créative !

Pas utile ? Qui a dit que chaque chose produite devait avoir une utilité ? Est-ce que le plaisir ne suffit pas ? Il suffit, j’en suis certaine !

L’objectif
Se lancer le défi d’être créative chaque jour durant une semaine, voire un mois !

Le timing 
5 minutes X 8 jours au moins

Le matériel
–       2 feuilles A4
–       Du scotch
–       Une règle
–       Des feutres, des crayons de couleurs ou un seul stylo si vous n’avez que cela sous la main

A l’action !
–      Scotchez vos 2 feuilles A4 sur la longueur ou la largeur, comme vous voulez
–      Tracez 8 cases égales sur votre support
–      Choisissez une thématique, que vous allez développer les 8 prochains jours. Par exemple : le jaune, la joie, le mot « été », les citations inspirantes, l’anecdote du jour, …
–      Et remplissez la première case avec la thématique que vous vous êtes choisie
–      Donnez-vous rendez-vous chaque jour pendant 5 minutes pour remplir l’une des cases
–      Lorsque vos 8 cases seront remplies, célébrez votre créativité 🙂

Je vous conseille une fois cette première feuille remplie de l’afficher quelques jours sur votre frigo… Était-ce difficile de s’accorder 5 minutes pour jouer et créer chaque jour ? Je vous encourage à poursuivre cet exercice à la rentrée en choisissant des thématiques qui font écho à vos moments de vie.

Qu’avez-vous pensé de cet exercice ? N’hésitez pas à commenter et à m’envoyer vos créations !!
A bientôt.

L’exercice du mois : le mandala de vos succès

L’exercice du mois : le mandala de vos succès

A l’action !

Qu’avez-vous pensé de cet exercice ? N’hésitez pas à commenter et à m’envoyer vos créations !!

Emilie Allombert, une coach géniale spécialisée en psychologie positive – emilie-ose.fr, m’a proposé de co-animer un atelier sur les forces. Avant de préparer cet atelier, je me suis donc poser la question de mes propres forces. Est-ce que je les connais ? Comment est-ce que je les utilise … ou pas ! dans mon quotidien professionnel ? Dans ma vie tout court ?
Et l’une des clés pour faire le point sur ses forces est de se souvenir de ses succès… Mais pas n’importe lesquels. Ceux pour lesquels tout a semblé facile, coulé de source. Ceux pour lesquels on s’est senti à sa juste place.
Lorsque l’on réussit de cette façon, c’est que vos forces naturelles nous ont porté.

L’objectif 
Savourer ces succès et connaître nos forces.

Le timing 
45 minutes

Le matériel 
–       Des feutres et crayons de couleur
–       Une feuille A3
–       Une feuille de brouillon
–       Un compas, une règle

A l’action !

La phase d’introspection 
–       Prenez votre feuille de brouillon et un stylo près de vous. Installez-vous confortablement et fermez les yeux. Prenez de grandes respirations. Repensez aux succès qui ont jalonné votre parcours scolaire et professionnel. De quoi êtes-vous fier ? Quelles sont les circonstances qui vous ont fait vous sentir à votre juste place ? Qu’est-ce qui vous a semblé facile ? Dans quelles circonstances avez-vous reçu la reconnaissance de vos enseignants, de vos collègues, de votre hiérarchie ? Dès qu’une idée vous vient, notez la sur votre feuille de brouillon.
–       Laissez ainsi émerger 8 moments environ.
–       Si vous avez retenu plus de 8 succès, sélectionnez ceux qui vous ont apporté le plus de satisfaction personnelle. Si vous en avez moins de 8, repensez à des circonstances que vous jugez moins « ambitieuses » mais qui n’en restent pas moins très satisfaisantes pour vous (par exemple ce jour où vous avez aider votre collègue à boucler un dossier, ce jour où vous avez servi les petits fours lors d’un événement d’entreprise, ce jour où vous avez finaliser un budget alors que ce n’est pas votre cœur de métier, …)

La phase de réalisation
–       Tracez un grand cercle au centre de la feuille A3 et divisez-le en 8 parts égales.
–       Chaque succès sera inscrit dans l’une des parts. Sélectionnez un premier succès.

  • Associez-lui une ou plusieurs couleur
  • Donnez-lui un titre et inscrivez le dans l’une des parts
  • Trouvez 1 mot clé qui décrive votre état émotionnel au moment du succès
  • Notez 2-3 compétences activées pour réaliser ce succès
  • Associez 1-2 forces dont vous avez fait preuve à ce moment là
  • Si vous avez envie, vous pouvez compléter votre part avec des petits dessins ou symboles.

–       Refaites cet exercice pour vos 7 autres succès.

Et maintenant ?
Vous pouvez également faire cet exercice pour votre vie personnelle, spirituelle, créative, …
Je vous conseille, une fois votre mandala réalisé de prendre quelques instants pour le regarder. En principe, de belles choses vont émerger : une grande fierté pour ce que vous avez su réaliser, des qualités, compétences et forces qui sont en vous et vous ont aidé à avancer…
Quelques questionnements plus personnels surgiront peut être. Utilisez-vous suffisamment vos forces dans votre vie professionnelle ? Que pourriez-vous faire pour connaître plus souvent l’un de ces moments de grâce ?
Et en cas de coup de blues, lorsque vous avez le moral dans les chaussettes et que vous vous sentez bon à rien, sortez notre mandala … et célébrez vos succès !

Pour aller plus loin … l’atelier « Osez … révéler et activer vos forces » 

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à participer à l’atelier « Osez … révéler et activer vos forces »
le 28 juin de 9h15 à 12h à CoWork in Crolles – 95 rue des Grives – Crolles
Cet atelier vous aidera à identifier et connaître vos forces et à trouver les leviers pour les activer. Emilie et moi vous proposons une approche ludique pour réaliser ce travail : un pétillant cocktail de psychologie positive et de créativité !

Tarif : 40 euros par personne
Inscription obligatoire (places limitées) : https://www.facebook.com/events/797392020462690/

 

 

Et pour vous, la créativité c’est quoi ?

Et pour vous, la créativité c’est quoi ?

Caroline Simon accompagne les femmes à découvrir et révéler leur beauté unique. Formatrice, artiste et créatrice d’objets d’intention tel que des attrapes rêves, elle est également auteur. J’ai rencontré Caroline il y a quelques années et je participe tous les mois depuis janvier à un cercle de femmes qu’elle anime.

Quelle est ta définition de la créativité ?
Pour moi, la créativité est le contraire de la routine ! Être dans la créativité, c’est savoir accueillir les idées, le flux de la vie et l’incarner de façon matérielle. C’est avant tout remettre notre enfant intérieur aux commandes, sans enjeu de résultat, juste pour le plaisir de s’amuser. La créativité permet d’avoir une vie plus passionnante et plus riche. Mais cela n’est pas toujours rassurant car cela nous demande de sortir de notre zone de confort, de repousser notre cadre de pensée et de conformité. Je pense que créer c’est avant tout se faire plaisir !

Comment intégres-tu la créativité dans ta vie ? 
Je l’intègre à tous les domaines de ma vie ! Dans l’éducation des enfants, dans mon travail, dans mes modes de communication, dans la volonté d’essayer de nouvelles choses…
Je pense que la créativité est mon mode de fonctionnement : je la mets au service de mes valeurs.
Il est important pour moi de matérialiser cette créativité, de lui donner une forme concrète : en réalisant des objets, des jeux, des produits de beauté, en écrivant… C’est jubilatoire de voir se matérialiser une idée.

As-tu des conseils très faciles à donner pour mettre de la créativité dans ton quotidien ? 
La créativité est comme un muscle : il lui faut de l’entrainement.
C’est par exemple ne pas prendre tous les jours le même chemin pour aller travailler ou emmener ses enfants à l’école. Ou bien faire une recette de cuisine sans suivre d’instruction. C’est aussi faire quelque chose que l’on a jamais fait comme ne pas planifier ses vacances 6 mois à l’avance…
Et se laisser porter : la créativité n’a pas d’horaires fixes ! Je pense qu’il faut poser sa monstre, se déconnecter et prendre le temps, se laisser des plages de vide. Oser s’accorder cette liberté de soi à soi.
Et surtout accepter qu’il n’y ait pas de résultat : ne pas chercher à faire beau ou réussi. Peindre, écrire, danser, photographier, fabriquer, … tout cela est à la portée de tous. C’est souvent l’enjeu de résultat qui peut nous bloquer et nous empêcher de passer à l’action.

Caroline Simon – www.essencedimage.fr

Et vous, que faites-vous pour mettre de la créativité dans votre quotidien ? 

Le livre inspirant

Le livre inspirant

Le nouveau journal créatif d’Anne-Marie Jobin

S’il y a bien un ouvrage de référence sur la créativité, c’est bien celui-là ! J’ai découvert ce livre par hasard il y a quelques années et ce fut un coup de foudre immédiat.

Le principe : partir à la découverte de soi grâce à une série d’exercices créatifs composée de collages, écritures, dessins et parfois exercices plus physiques ! Il m’a fallu plus d’un an pour achever l’ensemble des propositions d’Anne-Marie Jobin. Et oui, la créativité nécessite de la persévérance !

J’ai réalisé durant cette année (en 2016) un beau voyage introspectif. J’ai compris quelles sont mes valeurs, j’ai défini un univers graphique qui me ressemble. Et surtout, à chaque étape, je me suis beaucoup amusée. Car j’ai redécouvert les joies de mon enfance : choisir des couleurs, des images, découper, coller, … juste le plaisir de faire, sans objectif particulier, sans stress de résultat ou d’efficacité. Et j’ai réalisé qu’il m’était indispensable de prendre du temps rien que pour moi.

Mettre de la créativité dans son quotidien

Une fois le livre terminé, je me suis sentie un peu désœuvrée. Mais je ne suis vite rendue compte que chaque exercice pouvait être transformé ou réutilisé avec une intention particulière. J’ai pioché, au grès de mes envies ou de mes interrogations, une idée, une proposition, pour m’aider à prendre du recul et à voir les choses sous un autre angle.

Créativité et communication

Et d’un coup, une révélation ! Ne pourrais-je pas nourrir ma pratique professionnelle de ces outils créatifs ? Evidemment ! Comment amener celles et ceux qui se posent des questions sur leur communication à réfléchir autrement tout en s’amusant ? En mettant en place un processus de réflexion grâce à ces outils !

J’ai donc testé mon idée et créer un parcours autour de l’identité professionnelle. Le principe est très simple. Aborder toutes les questions que les entrepreneurs se posent sur leur communication en proposant des exercices créatifs.

Et vous, quelles astuces créatives avez-vous testées ? 

 

Papetières, Papetiers

Papetières, Papetiers

Des rencontres qui m’ont touchée

L’idée d’une série de portraits d’anciens salariés des Papeteries de Lancey, dans la Vallée du Grésivaudan, m’est venue il y a déjà 5 ans. En 2013, dans le cadre d’une reprise d’étude, j’ai rédigé un mémoire sur la requalification de cette usine. J’ai, à cette occasion, rencontré beaucoup d’anciens ouvriers et cadres qui m’ont tous parlée avec émotion de leur vie aux Papeteries. Cette usine, en friches depuis 2008, était, selon moi une sorte de centre de gravité de leur vie et de la commune. L’urbanisme, le développement économique, des infrastructures culturelles du territoire … ont souvent été impulsés par cette entreprise. Mais surtout, Les Papet’ ont eu une influence considérable sur les personnes qui y ont travaillé.
J’avais envie de rendre hommage à celles et ceux qui s’y sont investis, de transmettre l’image des femmes et des hommes, plutôt que celle des bâtiments.
es bâtiments n’existeront bientôt plus. Ils vont laisser place à une nouvelle histoire. Mais celles et ceux qui ont travaillé aux Papeteries sont encore là. Celles et ceux qui ont été licenciés en 2008 ont retrouvé du travail, celles et ceux en retraite sont très actifs…

Un grand merci …

Je tenais à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette série :

  • Les papetières et papetiers qui sont venus se faire photographier : Franck Cermeno, Albert Centa, Roger Di-Noto, Dany Dury, Jean-Paul Flammier, Denis Foroni, Dora Lorenzo, Séverine Maccatrozzo, Robert Revol
  • Et avec une affection plus particulière Robert Coquet, toujours présent et bienveillant.
  • Frédérique Virieux, responsable du musée de la Houille blanche pour sa disponibilité.
  • Jacqueline Hollard, Jacques Roinat, Martine Jung et Nathalie Gourgue, tous investis pour une programme métissé et vivante à l’Espace Aragon.