Caroline Simon accompagne les femmes à découvrir et révéler leur beauté unique. Formatrice, artiste et créatrice d’objets d’intention tel que des attrapes rêves, elle est également auteur. J’ai rencontré Caroline il y a quelques années et je participe tous les mois depuis janvier à un cercle de femmes qu’elle anime.

Quelle est ta définition de la créativité ?
Pour moi, la créativité est le contraire de la routine ! Être dans la créativité, c’est savoir accueillir les idées, le flux de la vie et l’incarner de façon matérielle. C’est avant tout remettre notre enfant intérieur aux commandes, sans enjeu de résultat, juste pour le plaisir de s’amuser. La créativité permet d’avoir une vie plus passionnante et plus riche. Mais cela n’est pas toujours rassurant car cela nous demande de sortir de notre zone de confort, de repousser notre cadre de pensée et de conformité. Je pense que créer c’est avant tout se faire plaisir !

Comment intégres-tu la créativité dans ta vie ? 
Je l’intègre à tous les domaines de ma vie ! Dans l’éducation des enfants, dans mon travail, dans mes modes de communication, dans la volonté d’essayer de nouvelles choses…
Je pense que la créativité est mon mode de fonctionnement : je la mets au service de mes valeurs.
Il est important pour moi de matérialiser cette créativité, de lui donner une forme concrète : en réalisant des objets, des jeux, des produits de beauté, en écrivant… C’est jubilatoire de voir se matérialiser une idée.

As-tu des conseils très faciles à donner pour mettre de la créativité dans ton quotidien ? 
La créativité est comme un muscle : il lui faut de l’entrainement.
C’est par exemple ne pas prendre tous les jours le même chemin pour aller travailler ou emmener ses enfants à l’école. Ou bien faire une recette de cuisine sans suivre d’instruction. C’est aussi faire quelque chose que l’on a jamais fait comme ne pas planifier ses vacances 6 mois à l’avance…
Et se laisser porter : la créativité n’a pas d’horaires fixes ! Je pense qu’il faut poser sa monstre, se déconnecter et prendre le temps, se laisser des plages de vide. Oser s’accorder cette liberté de soi à soi.
Et surtout accepter qu’il n’y ait pas de résultat : ne pas chercher à faire beau ou réussi. Peindre, écrire, danser, photographier, fabriquer, … tout cela est à la portée de tous. C’est souvent l’enjeu de résultat qui peut nous bloquer et nous empêcher de passer à l’action.

Caroline Simon – www.essencedimage.fr

Et vous, que faites-vous pour mettre de la créativité dans votre quotidien ?