Cet exercice est un exutoire formidable… je l’adore !
Pourquoi ? Parce que l’on se refuse souvent le droit à la créativité par crainte du résultat.
« Je ne sais pas faire », « Je ne suis pas douée » « Le résultat sera super moche » …
Et le plaisir alors ? Le simple plaisir de faire, de passer un bon moment ne suffit-il pas en soi ?
Je pense que si !

L’objectif
Faire n’importe quoi, pourvu que vous le jugiez moche

Le timing 
20 minutes … ou plus !

Le matériel

  • Des vieux magazines que vous trouvez très laids (les publicités de votre supermarché par exemple, …)
  • Des feutres, crayons, surligneurs, peintures,… dont les couleurs vous donnent des frissons d’effroi
  • Une feuille A4 ou A3 selon votre inspiration … si la feuille est tachée, déchirée, chiffonnée c’est encore mieux … Vous pouvez même récupérer une vieille feuille au fond de votre corbeille à papier
  • Du scotch, de la colle

A l’action !

  • Prenez votre feuille A4 (ou A3) et commencez par gribouillier avec des couleurs que vous n’aimez pas du tout. Faites des associations de couleurs qui vous donnent mal aux yeux.
  • Dès que vous remarquez un élément qui vous semblent « beau » ou « harmonieux », tâchez, déchirez, recouvrez d’une autre couleur, … N’hésitez pas à faire « baver » vos couleurs.
  • Puis, prenez quelques minutes pour feuilletez vos vieux magazines et déchirez toutes les images et tous les mots qui ne vous plaisent pas du tout. L’usage de ciseaux est strictement interdit ! Scotchez ou collez ces éléments. Vous pouvez également écrire à la main, de la façon la plus brouillonne possible les mots que vous n’aimez pas du tout (pour ma part, le mot « concupiscence » me fait grimacer !)
  • Partez à la recherche de tous les éléments « moches » que vous pourriez intégrer à votre création : trombones décatis, sachets de thé usagé pour former des tâches, poussières dans un coin caché, terre collée sous les chaussures, …
  • Observez maintenant votre œuvre. Je suis certaine que vous pouvez encore l’enlaidir… Alors, allez-y !
  • Une fois parfaitement satisfait du résultat, savourez l’effet euphorisant de votre création…

Je vous conseille de garder cette œuvre précieuse dans vos tiroirs. Lorsque vous trouvez que vous n’êtes pas assez efficace, doué, savant, performant, jetez un œil à votre ode à l’imperfection… Et pourquoi pas, refaites l’exercice rapidement, simplement avec votre stylo…

Qu’avez-vous pensé de cet exercice ? N’hésitez pas à commenter et à m’envoyer vos créations !!