Je me suis longtemps imaginée que l’intelligence s’apparentait à la figure du bon élève : étudier longuement la tête penchée sur un livre ou un écran, des récitations parfaitement apprises, des exercices de mathématiques résolus en quelques minutes…
Et puis, j’ai découvert cette citation très inspirante, de l’un des plus grands génies du 20ème siècle !
La créativité était aussi une forme d’intelligence ! Si Albert Einstein le dit … je ne peux pas avoir de doutes.

La créativité et moi
Comme tous les enfants, j’ai exploré ma créativité entre 0 et 10 ans : mon imagination était débordante, je vivais des histoires fabuleuses et je fabriquais des trésors tous les jours : dans les champs, dans ma chambre, au fond de mon lit….
Et puis, j’ai oublié. A l’adolescence, j’ai cherché à ressembler à un modèle, à copier ce qui me semblait « bien ».
A 17 ans, j’ai eu la chance de suivre des cours de théâtre animé par deux comédiens passionnés. Ils m’ont appris à vivre intensément mes émotions et à les montrer. Tout était permis pendant les cours de théâtre et il n’y avait qu’une seule règle : être sincère. J’ai exploré ma créativité sous la forme expressive, avec mon corps et avec ma voix… Et puis, j’ai de nouveau oublié.
Il y a quelques années, j’ai eu la chance de suivre une formation de 2 jours sur les outils créatifs. Apprendre en s’amusant, voilà qui ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps !
J’ai compris lors de cette formation que lorsque l’on semble bloqué sur une problématique, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, il suffit quelques fois de regarder sous un autre angle, comme en photographie ! S’éloigner pour prendre du recul et tenter de nouvelles approches de résolution, cela semble si évident…
Et j’ai acquis une certitude : tout le monde est créatif ! Durant les ateliers que j’anime, chacun s’empare à sa façon des exercices proposés … il y a autant de réponses que de participants.
Que l’on soit artiste, ingénieur, pâtissier, bricoleur du dimanche, nous faisons tous appel à notre créativité à un moment donné de votre vie.

Quelques ingrédients pour réveiller sa créativité son quotidien professionnel

Prenez 10 minutes et fermez les yeux. Souvenez-vous de votre enfance … qu’aimiez-vous faire ? A quoi jouiez-vous ? Qu’est-ce qui vous faisiez rire ? Ecrivez rapidement les idées et mots qui vous sont venus. Et aujourd’hui à l’âge adulte : qu’est-ce qui vous réjouis ? Que trouvez-vous beau, inspirant, ingénieux ?
Parmi toutes ces choses que vous aimiez enfant et que vous trouvez inspirantes aujourd’hui, lesquelles pourraient être symbolisées par un objet ? un dessin ? une citation ?
A l’heure du déjeuner, partez faire le tour des boutiques. Idéalement, un magasin de jouets et une papeterie. Trouvez pour quelques euros 3 ou 4 petites choses que vous pourriez exposer sur votre lieu de travail, bien en vue, devant votre ordinateur par exemple.
En cas panne d’inspiration, prenez le temps d’observer ses objets, de lire les citations, de les manipuler…

Mes ingrédients

Des feutres et des feuilles de toutes les couleurs, à mines fines et épaisses et avec des paillettes
Des feuilles de toutes les couleurs
Pour écrire la liste des choses à faire, les rendez-vous dans son agenda, prendre simplement des notes, quoi de mieux que les couleurs pour réveiller ses yeux !

Un collage d’images qui représentent mon métier de rêve
Grâce à ce collage, je visualise chaque jour l’idéal professionnel que je me suis fixé. Rien de tel pour se donner du courage car on a la tête dans le guidon ou que l’on est en perte de motivation.

Et vous, avez-vous un petit coin créatif dans votre bureau ?

La prochaine fois, je vous présenterai un exercice : visualiser sa créativité.

A bientôt !